Les adaptations de webtoons à l’écran

Par le 24 août 2020
My ID is Gangnam Beauty : une adaptation de webtoon à la TV.

Aujourd’hui, beaucoup de webtoons ont atteint un seuil de popularité suffisant pour bénéficier d’adaptations cinématographiques. En Corée du Sud, quelques-uns se sont vus adaptés en prise de vues réelles, tandis que d’autres ont eu droit à leur propre anime. Pour des raisons diverses, le succès critique de telles adaptations n’est cependant pas toujours au rendez-vous. Alors, quelles sont les choses à faire (et à ne pas faire) quand on adapte un webtoon ?

Adapter sans connaitre la fin

L’erreur numéro 1. Celle que redoute tous ceux qui ont adoré les premières saisons de Game of Thrones et détesté les dernières. Celle que tous les amateurs de FMA Brotherhood connaissent bien. Par pitié, chers éditeurs de webtoons, ne faites pas la même erreurs que vos collègues et n’adaptez pas de série en cours… On sait tous que ce genre de choix termine bien plus souvent bien que mal.

Vous voulez des preuves ? Commençons avec Cheese In The Trap, un webtoon centré autour de la relation tumultueuse entre deux lycéens, Hong Seol et Yoo Jung. Il est adapté en drama en 2016, quelques mois avant que le webtoon ne se termine. S’il connait un certain succès, les derniers épisodes en ont laissé plus d’un perplexe… voire carrément déçu. Rien d’étonnant quand on sait que les scénaristes ont dû improviser, puisque le webtoon ne s’était pas encore achevé. L’auteure de Cheese In The Trap a d’ailleurs exprimé son mécontentement vis-à-vis de la conclusion de la série.

On pourrait aussi citer Mystic Pop-Up Bar, adapté de Twin Tops Bar. La saison 1, qui est sortie en 2020, a quasiment mis en scène la totalité du webtoon (qui, vous l’auriez compris, n’est par terminé). Du coup, les fans s’interrogent quant à la suite : va-t-il y avoir une saison 2 sans aucun rapport avec l’oeuvre originale, au risque de décevoir ? Ou bien va-t-on avoir droit à une longue (très longue) attente avant la prochaine saison, pour laisser le temps à l’auteur de sortir plus de chapitres ? Mais dans ce cas, les fans, à force de patienter, risquent de se lasser. Un choix cornélien donc, mais qui n’aurait pas eu lieu d’être si l’adaptation avait attendu que le webtoon se termine.

Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On n’a plus de script…

Approfondir l’œuvre originale

Beaucoup le font. Parfois avec énormément de talent. Que ce soit avec des scènes en plus, des personnages mieux développés, une ambiance particulièrement soignée… ou tout ça à la fois. On peut par exemple citer My ID is Gangnam Beauty, qui, comparé au webtoon dont elle s’inspire, a accordé plus de temps et de scènes à ses personnages secondaires, étoffant ainsi leur personnalité. Ou encore Full House, une adaptation qui a su conférer quelque chose en plus à ses protagonistes, essentiellement grâce à ses excellents acteurs.

Full House

Il arrive aussi que ces changements ne fassent pas l’unanimité. C’est le cas de Rugal, un mélange de sf et d’action dans lequel un flic innocent est accusé du meurtre de sa femme. Dans le webtoon d’origine, le nombre de scènes d’action n’empêchait pas l’écriture des personnages d’être étoffée et particulièrement convaincante. Sur écran, les réalisateurs, sans doute désireux d’exploiter à fond ce format, ont beaucoup plus misé sur l’action que sur la construction de leurs personnages. Résultat des courses ? L’adaptation donne beaucoup plus l’impression d’une série B d’action pure et dure que d’un polar sf.

Respecter l’ambiance

Ça peut sembler évident, mais c’est parfois loin d’être facile. Surtout dans le cas de webtoons qui possèdent un style graphique bien particulier, comme Edith ou Traditions d’Olympus. Un exemple qui semble réussi (mais qui n’est pas encore sorti donc méfions-nous), c’est l’adaptation de Hell is Other People, de Kim Yongki. À première vue, difficile de porter à l’écran un webtoon qui ressemble à ça :

Personnellement, j’ai une concierge comme ça je déménage vite fait…

Ou ça :

Non mais c’est quoi cet immeuble ?

Mais quand on voit les premières images de la série (renommée Stranger from Hell), il semblerait que niveau ambiance, ce soit une réussite totale. Au lieu de chercher à coller au style graphique du webtoon (ce qui aurait été difficile), les scénaristes ont retranscrit son atmosphère glauque et bizarre en remplaçant le physique étrange des personnages par des mimiques ou des comportements malsains. On a hâte de voir ce que ça donne, mais ça semble prometteur.

Run, kitty. Now.

Anime ou prise de vues réelles ?

Tout dépendra du style graphique. Mais il faut pas s’y fier non plus ; regardez donc l’exemple cité juste au-dessus. Qui aurait cru que Hell is Other People allait avoir une adaptation en prise de vues réelles et non pas en anime ? Après, certains webtoons se prêtent vraiment à l’animation : The God of High School, par exemple (qui rappelle les shōnen japonais), ou encore Noblesse. À l’inverse, d’autres semblent parfaitement correspondre à une ambiance « avec de vrais acteurs », comme Gangnam Beauty, True Beauty ou Let’s Play. Notons toutefois que ce dernier a eu droit à de mini-épisodes promotionnels sous la forme d’anime, qui sont loin d’être un raté total malgré la difficulté de conférer de bonnes voix aux personnages de BD.

Vidéo en abyme !

Et vous, que pensez-vous des adaptations de webtoons ? Y en a-t-il que vous aimeriez voir en série, en film ou en anime ? Partagez votre opinion dans les commentaires !