Qu’est-ce qu’un webtoon ?

Par le 22 juillet 2020
webtoon

Webtoon, webcomic, webmanga… aujourd’hui, le monde de la bande-dessinée en ligne regorge de termes qui peuvent prêter à confusion. Certaines de leurs définitions sont parfois confuses – quand elles ne changent pas carrément selon l’interlocuteur ! Pour certains, par exemple, un webtoon va faire référence à une BD en ligne d’origine coréenne, tandis que pour d’autres, un webtoon sera simplement une BD en ligne qui adopte un format « scrolling ». Alors, comment savoir qu’est-ce qu’un webtoon ? Quelques explications s’imposent.

Webcomics et webmangas

Le concept du webcomic est tout simple ; il s’agit d’une bande-dessinée publiée non pas en format papier mais en ligne, directement sur Internet (à l’inverse des mangas, des comics et des BD, qui sont tous imprimés). Le webmanga est un type de webcomic, qui reprend les codes graphiques et les genres du manga « classique » (shōnen, shōjo, etc), sauf qu’au lieu d’être prépublié dans un magazine puis relié en tomes, il est publié en ligne. En résumé, un webmanga est forcément un webcomic mais un webcomic n’est pas forcément un webmanga (vous me suivez ou je vous ai perdus ?)

Gné ?
Je comprends rien là…

Il suffit de jeter un œil à une planche de webcomic et une planche de webmanga pour rapidement saisir les différences : le rendu visuel n’est pas du tout le même (un peu comme si l’on comparait une BD franco-belge et un manga).

À gauche, le webmanga parodique Shungeki no Kyojin, à droite le webcomic Safely Endangered

Quid du webtoon ?

Bon mais alors, qu’est-ce qu’un webtoon ? Eh bien, à l’instar du webmanga, c’est aussi un genre de webcomic, sauf qu’il ne vient pas du Japon mais de Corée du Sud. C’est un type de « BD en ligne » qui suit des codes bien précis, à savoir ; un dessin en couleurs, un format en « scrolling » (lecture verticale de haut en bas), en rectangle (adapté aux écrans smartphones), et une frontière floue entre cases et caniveaux. Rien à voir avec un webmanga, donc.

Exemple d’un webtoon (True Beauty)

Et la nationalité de l’auteur dans tout ça ?

Là, ça se complique un peu, parce que tout le monde n’est pas d’accord là-dessus. Certains des plus puristes n’appelleront pas un webmanga un webmanga s’il n’a pas été dessiné et écrit par un Japonais. Pareil pour le webtoon ; si ce n’est pas coréen, ce n’est pas un webtoon. On retrouve cette tendance dans les BD en format papier : une BD c’est franco-belge, un comic book c’est américain, un manga c’est japonais, un manhwa c’est coréen, et ainsi de suite. D’où certaines expressions (manfra, euromanga) pour désigner un manga français ou européen, par exemple. Car ce sont bien les codes graphiques qui caractérisent une bande-dessinée, pas le fait que l’auteur soit né à Pékin ou à Marseille. D’ailleurs, sur les plateformes de publication en ligne spécialisées dans les webtoons, on ne retrouve pas que des œuvres coréennes, bien au contraire !

Voilà, normalement, vous savez tout sur le webtoon. N’hésitez pas à aller consulter d’autres articles de Webtoon Planet pour tout connaître des actualités webtoon et des meilleures oeuvres à découvrir dès maintenant !